« Heureux celui qui vous aime | Accueil | Le cycle de l'eau expliqué aux enfants »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Très justement remarqué. Je n'avais jamais réalisé à quel point c'est exact. J'aime ta façon de regarder le monde, et je reconnais là à la fois ta sensibilité et ton sens de l'observation, mais aussi le scientifique qui remarque la répartition mathématique des individus... Comme une propriété mathématique... Aurais-tu découvert une nouvelle loi physique ?

D'autre part, je suis affligée de constater cette tendance humaine que tu pointes ici : allez, lançons une grande action dans toute la France: après la journée "au travail à vélo", la journée "je parle avec les inconnus !" Quelle belle occasion de rencontres !

Oui, heureusement que de telles initiatives existent (comme la "fête des voisins", etc).
Pour l'instant, on parle volontiers avec les inconnus, mais à condition qu'ils restent inconnus, sans se mouiller soi-même : par exemple toutes les communications virtuelles (tchat, blogs, etc.)

Nouvelle anecdote :
J'attendais ce matin le bus sous la pluie, à la place [x=3, y=4] du cristal. J'ai proposé un coin de mon parapluie à l'inconnu en [x=2, y=4] (mon voisin de gauche) qui se détrempait : il m'a regardé comme s'il craignait que tout le cristal s'effondre alors, du fait qu'il eut pris une place peu orthodoxe. Enfin il s'est rapproché d'un demi-pas, en prenant bien soin que notre communication s'arrête là. J'en fus attristé.

Je ne sais pas où tu habites mais en tout cas ici à Lille, ce n'est pas du tout comme ça. Certes ça peut arriver, mais dans la plupart des cas c'est différent

@ Géraldine : Comme quoi il fait bon vivre, dans le Nord, hein ? ;-D
C'est vrai, heureusement qu'un tel comportement n'est pas systématique. Ca doit être une question de personnalité, de situation (en rentrant du travail, sommes-nous plus souriant qu'en y allant ?...)
La taille de la ville y est-elle pour quelque chose ? Si c'est 2 fois mieux à Lille qu'ici (2 fois moins d'habitants à Lille qu'ici à Grenoble), j'espère que ce n'est pas 20 fois pire à Paris (20 fois plus d'habitants) !

Moi, je suis sans doute ce drôle d'animal qui a besoin de son espace vital dans une place publique. Je n'aime pas la promiscuité. Cela ne m'empêche pas de sourire à des inconnus dans des circonstances particulières.

Euh..., il y a une exception notable à la répartition régulière des gens dans un espace donné: les salles de cinéma. Les premiers arrivés cherchent les sièges du fond et de côté... ;)

@ Inukshuk : au cinéma, lorsque j'en ai la possibilité, je cherche plutôt le milieu pour les grandes salles, ou aux 2/3 vers le fond pour les petites salles (et au milieu de la largeur bien sûr).
Après, certains peuvent préférer les sièges plus excentrés, ça doit dépendre du type de films ou de leurs compagnes... ;)

Pourquoi s'il y a un petit attroupement quelquepart tout le monde vient voir ce qui se passe ? C'est l'effet contraire à celui que tu rapportes.
jeand

@ jeand : effectivement l'humain est en général *d'abord* grégaire : il est curieux, aime se mêler à une foule, etc.
Mais c'est parfois l'inverse : lorsqu'il s'agit d'avoir un contact personnel avec les autres, il n'y a alors plus personne. C'est un autre type de relation qui a du mal à s'établir.

Toujours à propos des rapports avec les autres: Quand on doit se croiser sur un trottoir étroit , qui va descendre du trottoir?
jeand

@ jeand : pourquoi serait-ce à l'une des 2 personnes plus qu'à l'autre ? Je dirais que c'est à "soi-même" de faire un geste pour l'autre, c'est-à-dire à chacun, à tous. La réciprocité est une clef pour de meilleurs rapports aux autres.
(Ces rapports aux autres sont un sujet très vaste, que je réaborderai dans d'autres notes.)

S'il s'agit de croiser des jeunes qui font semblant de ne rien voir, alors je dis non.
jeand

Autre chose, à propos de courtoisie: Il existe aux Etas-Unis des croisements munis de quatre "Stop". Qui démaree le premier?
jeand

Dans cet excellent theme "Un certain rapport aux autres", qu'en est-il de celui plus virtuel dans Facebook ou MySpace par exemple?
Dans des réseaux sociaux online, on peut avoir beaucoup "d'amis" mais avec des relations plus faibles que dans la réalité, car on s'investit moins en temps et en énergie.
jeand

@ jeand : les réseaux virtuels ont certains avantages par rapport à la réalité, qui rendent plus facile le fait de se faire des amis sur Internet que dans la vraie vie (IRL). Mais ce n'est pas pour autant qu'on y passe forcément moins de temps ou d'énergie...
Le tout est de passer à l'étape suivante : réaliser concrètement cette relation qui restait jusque là virtuelle.

Je suis assez d'accord avec Elie, les relations sur internet ne sont pas toujours moins intenses que les "vraies" relations. Je mets "vrai" entre guillemets car il y a là des relations concrètes tout de même. On peut vraiment apprendre à connaitre les gens, à se confier sur ce genre de réseaux ou sur des forums.
Évidement le but est de se retrouver en chair et en os mais après tout, pourquoi ne pas construire une relation d'amitié avec une personne que l'on ne verra jamais, ce n'est pas pour ça qu'on ne la connaitra jamais...
On peut être amené à avoir besoin de se confier sur un sujet plutôt qu'un autre sans avoir envie de s'investir physiquement dans cette relation.
Et je m'interroge sur le terme "relation virtuelle", qu'est-ce que cela veut dire ?

@ jeand et Magali : je pense qu'une relation ne reste que virtuelle s'il n y a pas de contact réel ; pire, si elle est basée sur du mensonge ou sur seulement une partie de la personnalité... Cela peut malhuereusement mener à des drames (http://www.generation-nt.com/myspace-relation-virtuelle-suicide-adolescente-actualite-93371.html )
Heureusement une relation virtuelle peut aussi bien être constructive, mener à des contacts sains et durables :-)

Je lis sur www.viedemerde.fr une anecdote drôle mais triste en rapport avec cet article :
"Aujourd'hui, un inconnu me fait des sourires dans le métro. Pour une fois, je lui rend son sourire, m'approche de lui et lui parle. Il fronce les sourcils et enlève les écouteurs de son lecteur mp3. Il écoutait Les Grosses Têtes et ne m'avait même pas remarquée. VDM"
:-(

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Rechercher


Albums Photos

Vers d'autres idées

Utilisation




  • Locations of visitors to this page